Mobilis : ‘’La 5G n’est pas notre priorité’’

0
113
La téléphonie mobile de cinquième génération ne semble pas à l’ordre du jour en Algérie. C’est du moins ce qui ressort de la déclaration de Adel Doukali, Président-directeur général d'ATM Mobilis, lors d’un exposé devant la Commission des transports et des télécommunications de l'Assemblée populaire nationale (APN).

« C’est un sujet extrêmement important et très sensible, qui exige l’unification de services compétents pour sa mise en œuvre, ce qui permettra à l’entreprise d’assurer les moyens et de consacrer un budget pour sa réalisation (…), cependant, Mobilis a d’autres priorités vu la situation actuelle », a déclaré M Doukali.

Mobilis compte aujourd’hui 19 millions abonnés, soit une augmentation de 8.9% par rapport à l’année passée, réparti comme suit : 2.7 millions abonnés (2G), 6.5 millions abonnés (3G) et 9.8 millions abonnés (4G). Quant au chiffre d’affaires il est de l’ordre de 115 mds DA avec un bénéfice de 11.3 mds DA. « L’entreprise a investi 152 mds DA durant les quatre dernières années », a fait savoir M. Doukali.

M. Doukali a fait savoir que Mobilis « a été classée en 2017 par l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) comme meilleur réseau en termes de couverture, premier et seul opérateur à avoir réussi à couvrir 48 wilayas en 3G en 2015, et premier opérateur en matière des services de la quatrième génération en 2016 ».

Et de préciser que « Mobilis est devenu le leader sur le marché, en termes de chiffres d’affaires ou de nombre d’abonnés, en ce sens qu’elle a été classée, au cours des années 2018 et 2020, par l’ARAV pour la deuxième fois comme le premier opérateur en matière de service Internet et de couverture complète en quatrième génération dans 48 wilayas ».

Abordant le service assuré par l’opérateur public de téléphonie mobile depuis le début de la pandémie du Covid-19, le PDG de Mobilis a précisé que qu’en dépit de la pandémie, « l’entreprise a poursuivi ses efforts afin de permettre à ses clients de communiquer à distance pendant le confinement ».