De nouveaux DG à la tête d’Algérie Télécom, Algérie poste et Mobilis

0
307
Le secteur de la poste et des technologies de l’information et de la communication bouillonne depuis quelques mois, un grand ménage s’imposait. A la veille de la rentrée sociale, les directeurs généraux d’Algérie poste, Algérie Télécom et AT Mobilis ont été limogés ce mardi.

Ces changements ont été motivés notamment par la persistance des perturbations sur les réseaux internet et de téléphonie, ainsi que de la crise des liquidités au niveau d’Algérie Poste. Selon un communiqué des PTIC, Karim Bibi Triki a été nommé Président directeur général du groupe Algérie Télécom, et Hocine Halouane a été nommé Président directeur général de l’opérateur historique de téléphonie fixe Algérie Télécom. Une nomination qui intervient suite à un Conseil d’administration extraordinaire tenu ce mardi à Alger. Bibi Triki remplace ainsi Hamid Bessalah, président du Conseil d’administration nommé au mois de mars dernier.

Algérie Poste n’est pas en reste des ces changements. Abdelkrim Dahmani, appelé à d’autres fonctions a été, lui aussi, tandis qu’un cadre de l’entreprise s’est vu confier les fonctions de directeur général par intérim. Le ministère des PTIC a également mis fin aux fonctions de Omar Ben  Alia, directeur du Centre national des chèques postaux.

Mobilis, un nouveau DG

A la tête de Mobilis depuis un an et demi, Mekkid Bellal vient d’être limogé. L’opérateur public de téléphonie mobile traverse depuis plusieurs mois une crise sans précédente qui a fini par sacrifier son premier responsable. Le successeur de Mekkid Bellal est Adel Doukali nouveau Président directeur général de Mobilis.  Il est attendu de ce changement à la tête d’AT Mobilis un saut qualitatif des investissements de l’opérateur, mais aussi l’amélioration de ses prestations à même de se repositionner sur le marché national de la téléphonie mobile.