Huawei risque de perdre du terrain en Algérie !

0
117
Huawei télécommunications souffre ces derniers mois d’un boycott de la part des Etats-Unis. Le géant chinois est accusé d’espionnage…. Une situation critique que vit l’équipementier et qui aura, sans doute, des répercutions sur plusieurs marchés.

Huawei, deuxième équipementier au monde, dispose d’une importante part de marché en Algérie. En effet, l’Algérie n’est pas à l’abri de retombées pénalisantes, d’autant plus que Huawei fourni de nombreuses solutions et équipements à des entreprises algériennes qu’elles soient privées ou publiques. Si le bras de fer continu entre la Chine et les Etats-Unis, l’Algérie fera certainement appel à un autre équipementier comme Ericsson pour lui fournir des solutions de pointe, assurent des experts en TIC.

Les particuliers également ne sont pas épargnés. Les clients Huawei peuvent ainsi rencontrés des problèmes d’entretien de leurs appareils. Aussi, sans Facebook pré-installé et sans accès au Play Store, Huawei risque de perdre du terrain en Algérie comme dans d’autres pays du monde.

Pis encore, le quotidien américain ‘’ Wall Street Journal’’ a accusé Huawei, le mois dernier, d’aider plusieurs pays africains dans la cyber-surveillance et le cyber-espionnage de figures d’opposition, l’Algérie servant même de modèle présenté aux pays africains intéressés par les services de Huawei. L’information qui a été rapportée par le site d’information algérien ‘’Tout sur l’Algérie’’ a été démentie par la filiale algérienne de l’équipementier, ceci dit il n’y a jamais de fumée sans feu !