Accusation américaine: Huawei se défend !

0
75
Au lendemain de la déclaration du secrétaire d'État américain Michael R. Pompeo publiée Politico Europe, Huawei réagit et rejette les accusations des États Unis.

Le constructeur chinois affirme qu’il s’agit d’allégations diffamatoires et fausses diffusées par le gouvernement des États-Unis ». « Ce sont des accusations malveillantes et bien portées. Ils ne font que saper la réputation des États-Unis. En outre, ils constituent une insulte à la souveraineté de l’Europe et à l’expertise technique des opérateurs de télécommunications », écrit Huawei dans son communiqué de presse.

Ainsi, Huawei rappelle qu’elle est une société à 100% privée et qui n’est contrôlée par aucune branche de l’État chinois. « Huawei ne reçoit de subventions d’aucun gouvernement et n’est certainement pas particulièrement favorisée par le gouvernement chinois. Et il n’ya pas de soutien massif de l’État. Huawei n’est pas et n’a jamais été impliquée dans l’espionnage », insiste Huawei dans son document de presse.

Le géant chinois rappelle, à cet effet, sa bonne réputation. « Huawei est un chef de file en matière de cybersécurité et affiche un bilan vierge sans incident majeur lié à une violation de données au cours des 30 dernières années ».