Les opérateurs courtisent les diplômés Algériens de France

0
7111
Le temps d’un week-end, les acteurs majeurs des télécommunications en Algérie se sont donné rendez-vous au forum de Reage (Réseau des Algériens diplômés des grandes écoles françaises) destiné à inviter les jeunes diplômés Algériens de France à découvrir les opportunités de carrières offertes par certaines grandes entreprises publiques et privés Algériennes. (Par Nouredine ABBASSEN)

Les acteurs majeurs du marché des télécommunications étaient présents en
force, Djezzy, Algérie Télécom, Nedjma, Eutelsat, Eepad recevaient avec un grand
intérêt les jeunes Algériens venus nombreux découvrir les opportunités de
carrière que proposaient les opérateurs présents.

Pour l’opérateur leader du marché, sa présence au forum de Reage est avant tout
un acte citoyen. « Nous voulons créer un pont entre l’Algérie et la France pour
les cadres et les diplômés Algériens qui souhaitent rentrer au pays »
nous dit M.Abderahmane BELAMINE qui animait avec énergie le stand de Djezzy. Un
stand qui affiche une intense activité à travers un sens de communication
certain face à la marée de jeunes diplômés formée devant le guichet de réception
des CV.

A la question épineuse des salaires que pouvait proposer l’opérateur Djezzy aux
cadres et diplômés Algériens de France, M.Belamine tranche rapidement « Orascom
paye bien ses cadres » nous dira t-il.

Les cadres de Djezzy présents à Paris ont été très attentifs aux questions des
jeunes diplômés algériens mais aussi français qui sont venus prospecter les
opportunités qu’offrait ce forum. L’on dénombre « plusieurs CV fort intéressants
dont Djezzy est destinataire, ils trouveront tous l’attention requise lors de
leurs évaluation à Alger, nous somme un opérateur certes, mais avant tout une
entreprise citoyenne » conclura M.Belamine

De son coté, Nedjma à mis les grands moyens pour courtiser et découvrir
les potentialités des jeunes diplômés Algériens en France. Au milieu d’un stand
bondé je jeunes qui faisaient la queue pour s’entretenir avec les cadres de
Nedjma et proposer leurs CV.

Tour à tour, les trois cadres de l’opérateur étoilé se sont relayés pour écouter
les jeunes diplômés venus s’enquérir de l’éventualité d’un retour au bercail.
Pour Diane Bertrand Directeur Adjoint aux finances, ‘’le potentiel des
diplômés Algériens de France est très important pour nous et nous sommes là pour
proposer de réelles opportunités pour venir faire carrière en Algérie dans le
domaine des télécoms’’. Notre interlocuteur nous explique que les effectifs de
Nedjma en Algérie s’algérianisent constamment, car le pays dispose de
compétences sûres et qu’il faut renforcer par des cadres et des diplômés formés
en Europe, les Algériens des universités et écoles françaises sont aujourd’hui
une cible privilégiée’’.

Du coté du fournisseur d’accès internent Eepad, M.Lotfi Saidane (cadre
dirigeant dans l’entreprise) nous informe que son entreprise est présente à ce
rendez-vous principalement pour deux raisons. Si faire connaître l’Eepad auprès
des diplômés Algériens de France est une priorité, la recherche de compétences
reste l’autre mission du jeune directeur de la région d’Alger à l’Eepad. ‘’Nous
sommes dans un marché de nouvelle technologie et nos besoins en compétences ne
sont pas à cacher’’ nous affirme t-il. A notre question sur la problématique des
salaires M.Saidoune Lotfi se montre raisonnable : ‘’On ne peut pas offrir les
mêmes salaires que ceux adoptés en France mais nous apportons une plus value
certaine à la carrière des diplômés et puis tout est négociable’’.

Le retour au pays est pour notre interlocuteur ‘’un souhait chez beaucoup de nos
compatriotes auxquels il est demandé un peu de sacrifice.’’

Du coté d’Eutelsat, il est d’abord question de participer pour le
principe, car ‘’une action réunissant les cadres et les diplômés Algériens de
France pour discuter d’éventuelles carrières professionnelles au pays est déjà
une grande action fort louable’’ nous déclare d’emblé M.Salah Boulila, directeur
marketing d’Eutelsat pour la région Afrique et moyen orient. D’une sympathie
débordante, M.Boulila se donne à cœur ouvert à de profondes discussions avec une
jeunesse bien curieuse de ce que pouvait offrir pour eux une carrière
professionnelle en Algérie.

Le forum de Reage reste tout de même une louable action qui s’inscrit dans une
démarche stratégique nationale, celle de récupérer le plus grand nombre possible
de cadres Algériens formés dans les écoles et les universités européennes.