« Nous serons bientôt premiers sur le segment des téléphones mobiles »

0
6672
Dés son installation sur le marché algérien, Samsung a opté pour une stratégie qui consiste à fournir les meilleurs produits technologiques, et à adapter sa politique aux besoins locaux. Ayant perdu depuis quelques temps sa place de premier vendeur de téléphones mobiles en Algérie, face à une concurrence qui se soucie davantage du quantitatif que du qualitatif en misant sur les produits à bas prix, le constructeur a décidé de mettre les bouchées doubles pour conquérir son «trône». Une détermination que met en avant Hogan Shin, premier responsable de Samsung dans cet entretien (Propos recueillis par Yazid Benhaïmi).

Mobilealgerie.com :
donnez-nous un aperçu sur les activités de votre société

Hogan Shin : Le marché algérien est très intéressant pour tous les
professionnels. Depuis notre installation nous nous sommes concentrés sur le
renforcement de notre présence et l’affirmation de notre image auprès des
Algériens. Nos produits et notre technologie ont en peu de temps rencontrés
une grande estime de la part des consommateurs algériens. Nous avons récoltés
de bons résultats, en dépit d’une présence plus longue de nos concurrents sur
ce marché. A l’avenir, nous n’allons pas nous en tenir à ce que nous avons
réalisé jusque là, mais nous serons plus actifs afin de nous rapprocher le
plus de nos clients, occuper une meilleure position et décrocher plus de parts
de marché. A cet effet, nous sommes en phase de déployer tous nos efforts, en
nous appuyons sur notre marketing et notre technologie avancée, tout cela dans
le but d’offrir le meilleur à notre clientèle.


Quelle est votre vision du marché
algérien des téléphones mobiles et des imprimantes ?

Samsung dispose d’une stratégie globale qui s’appuie sur la mise à la
disposition du consommateur des technologies les plus avancées et
l’orientation du marché. C’est donc la raison pour laquelle nous introduisons
et nous mettons l’accent sur les produits haut de gamme, aussi bien pour les
téléphones portables que pour les imprimantes.

Sur les téléphones mobiles à titre d’exemple, tous les modèles, hormis deux,
sont issus du moyen et haut de gamme. Pour les imprimantes, nous introduisons
sur le marché uniquement les modèles laser et laser avec couleurs.
C’est certes une difficulté dans un marché où 80% du volume de ventes est issu
du bas de gamme. Toutefois, nous sommes confiants que cette stratégie est la
meilleure, car nous ne cherchons pas à être premier en commercialisant les
produits les moins chers. Nous avons du respect pour notre clientèle. C’est à
cet effet que tous nos téléphones mobiles sont fabriqués en Corée du Sud, avec
les matériaux les plus raffinés et dotés des technologies les plus avancées.
Nos imprimantes récoltent les meilleures distinctions à travers le monde, et
elles sont en bonne position sur le marché algérien par leurs performances.


Comment comptez-vous récupérer vos parts de marchés perdues sur le
segment des téléphones mobiles ?

En effet, en termes de parts de marchés, il
est vrai que nous sommes en seconde position en volume de ventes. Cependant,
en termes de valeur des ventes, nous ne sommes pas loin de la première place.
Nos concurrents ont choisi de concentrer leurs efforts sur le volume des
ventes, et par conséquent sur les produits d’entrée de gamme, alors que nous
nous avons opté pour les modèles les plus raffinés. Ils sont libres d’orienter
leur stratégie sur ce qu’ils le veulent, c’est un marché ouvert où chacun
dispose d’un potentiel lui permettant d’exercer son activité

Cela étant, je tiens à réaffirmer
l’engagement de Samsung à continuer à pourvoir le marché algérien en produits
de haute qualité. Cela ne veut nullement dire que nous allons renoncer à
poursuivre nos efforts à nous hisser à la première place. Nous sommes en train
d’adapter notre stratégie locale aux besoins du marché et à déployer tous nos
efforts à être les premiers. Nous avons acquis la conviction que nous y
arriverons bientôt.

De quelle manière allez-vous atteindre le chiffre d’affaires de 250
millions de dollars en 2007, comme vous l’avez annoncé ?

Je suis désolé de vous dire que cela relève
du secret de la société. Mais comme je l’ai affirmé nous sommes en train de
consentir d’énormes efforts et moyens pour être les premiers dans tous les
domaines : parts de marché, volume des ventes, résultats financiers…

Une de vos ambitions est de vous hisser au premier rang sur le marché
des imprimantes. Comment comptez-vous y arriver ?

Comme vous le savez nous avons introduit les
imprimantes Samsung sur le marché algérien que depuis 02 ans et demi. Cela
étant, selon nos estimations nous occupons la 3 éme place en termes de parts
de marché, derrière les deux géants dans ce domaine, auxquels nous vouons un
grand respect. Ceux-ci fournissent le marché en imprimantes à jet d’encre et
laser, alors que Samsung ne fait que dans les imprimantes laser.

Nos études ont montré que la technologie
laser représente le futur de ce marché. Avec notre expérience dans ce domaine
et nos imprimantes couleurs multifonctions très avancées, nous sommes
confiants que nous serons les premiers.



Vos ambitions concernant les branches informatique et électroménager ?

Les produits informatiques ont été lancés à
la même période que les imprimantes, il y a de cela 02 ans et demi. Et depuis,
nombre de ces produits font l’objet d’une appréciation grandissante de la part
des consommateurs et par conséquent la demande est en constante augmentation.
A titre d’exemple, l’étude du marché effectuée par une agence spécialisée dans
les études d’activités, a montré que les moniteurs Samsung sont passés à la
première place sur le marché algérien, avec 33 % de parts de marché.

Un résultat atteint en peu de temps, dû aux
efforts que nous avons fournis avec nos distributeurs dans l’objectif de
proposer les meilleurs produits et les modèles les plus adaptés au marché
algérien. Un marché constamment mu par les secteur de l’information et des
télécommunications, et où le consommateur s’intéresse davantage aux nouvelles
technologies. Chose qui confère à nos produits informatiques un cachet plus
important et plus intéressant.

Pour ce qui est des produits
électroménagers, ils ont été introduits sur le marché durant la dernière
décennie. Nous avons depuis, obtenu de bons résultats et nous continuons à
croire que le chemin est encore long pour satisfaire nos ambitions au sein de
cet énorme marché.