500 millions d’utilisateurs à la 5G d’ici 2022

0
35
L’Algérie n’est pas encore prête pour le déploiement du réseau de cinquième génération. Lancer une telle technologie relève d’une stratégie gouvernementale. D’ailleurs, l’Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques n’a pas encore confirmé la fréquence de la 5G en Algérie.

Les opérateurs de téléphonie mobile n’ont pas encore, eux aussi, investi dans les infrastructures et équipements propres à cette Technologies… Ce qui prouve que la 5G en Algérie n’est pas pour demain. Pourtant, Huawei Télécommunications est prêt… Une technologie qu’il a fournie à de nombreux pays depuis le début de l’année 2019. « 60 contrats dont 32 en Europe ont été signés et 400 000 stations de base de la 5G ont été livrées ces derniers mois, et ce malgré les restrictions américaines », a indiqué Noreddine Izouaouen, chargé de communication de Huawei Télécommunications Algérie.

Jusqu’à présent 50 Smartphones compatible à la 5G sont commercialisés dans le monde, dont deux terminaux de Huawei. Des appareils qui restent chers vu que la technologie est encore nouvelle, coûtant jusqu’à 3000 dollars. Dans une formation organisée par Huawei Algérie au profit de journalistes algériens, le formateur a annoncé que 500 millions d’utilisateurs de la 5G seront atteints dans le monde d’ici 2022. Autrement dit, dans 3 ans, la plupart des smartphones devront être compatibles à la 5G.

Rappelons que des essais pour le déploiement du réseau de fibres optiques de Mobilis pour la technologie 4.5G d’un débit d’un (1) giga par seconde (1GB/s) ont été faits, en novembre 2018, avec l’entreprise chinoise Huawei, chargée de la réalisation.