Téléphonie mobile : le Kenya lance sa première usine de smartphones

0
114
Le gouvernement du Kenya vient de lancer sa première usine d’assemblage de smartphones, et ceci dans le but d’accélérer la stratégie de transformation numérique.

Le Kenya vient d’officialiser sa première usine d’assemblage de smartphones, à Athi River, dans le comté de Machakos. Une usine baptisée East Africa Device Assembly Kenya Limited (EADAK), et est le fruit de plusieurs partenariats entre des opérateurs de réseaux mobiles locaux et des fabricants d’appareils internationaux.

Le gouvernement local affiche ainsi ses ambitions de transformation numérique, et booster l’adoption des smartphones dans le pays. Le Kenya compte selon les statistiques officielles 30,8 millions de smartphones représentation un taux de pénétration de 60,9 %.

Les smartphones qui sortiront de cette usine seront vendus à des tarifs débutants à 7 499 shillings kényans soit 50 Dollars américains. « Notre objectif est de connecter plus de 20 millions de clients avec des appareils 4G d’ici 2025. Nous sommes également là pour soutenir le programme de numérisation du gouvernement. Nous pensons qu’un smartphone dans les mains de chacun permettra d’accéder aux services publics et aux possibilités infinies de l’Internet », a déclaré Peter Ndegwa, président-directeur général de la société télécoms Safaricom.