Google accusé de collecte de données illégalement par la justice de l’Arizona

0
29
L’état de l’Arizona aux Etats-Unis via son procureur vient de lancer une procédure judiciaire contre le géant Google l’accusant de géolocaliser en permanence des utilisateurs de son système d’exploitation Android. La firme risque une amende à hauteur de la valeur des recettes récoltées via la géolocalisation.

Alors que la nouvelle version de son système d’exploitation Android 11 est annoncé pour le 3 juin prochain, Google doit faire face à une procédure de justice lancée par le procureur de l’Etat de l’Arizona aux Etats-Unis. La firme californienne est accusé de collecte de données de géolocalisation à l’insu de nombreux utilisateurs Android.

 « Aujourd’hui, nous avons intenté un procès pour fraude à la consommation contre Google pour des pratiques trompeuses et déloyales utilisées pour obtenir les données de localisation des utilisateurs, que Google exploite ensuite pour ses activités publicitaires lucratives », a ainsi déclaré Mark Brnovich, procureur général de l’Arizona.

Selon l’Etat de l’Arizona, Google aurait menti sur cette collecte de données affirmant que ces dernières étaient prélevées même quand l’utilisateur n’a pas activé les fonctions de GPS manuellement.  « Il est quasi impossible d’empêcher Google de suivre vos mouvements, même si vous n’en avez pas conscience ou que vous n’avez pas donné votre accord. C’est contraire à la loi de l’Arizona, et même les sociétés les plus innovantes doivent se conformer à la loi », a commenté la justice de l’Arizona.

Pour l’heure Google réfute cette accusation enclenchée le jeudi 28 mai, affirmant via un porte-parole que tous les produits de la marque intègrent des protections solides en ce qui concerne les données de localisation. Affaire à suivre.