Vers l’élaboration d’un dispositif informatique de lutte contre la triche en examens

0
26
Un projet de réalisation du premier dispositif informatique en Algérie de lutte contre toutes formes de triche en examens est en cours d’élaboration, a indiqué mardi à Constantine l’innovatrice de ce projet, Fouzia Adjailia, doctorante à l’université Kosice de Slovaquie et ambassadrice de l’intelligence artificielle en Algérie.

S’exprimant en marge de la 4e édition du salon de l’informatique, organisée sous le thème de « l’intelligence artificielle : le génie et l’affective informatique » à l’université Abdelhamid Mehri-Constantine 2, la propriétaire de cette innovation a déclaré que ce projet est basé sur la dotation du système de vidéo surveillance par l’intelligence artificielle, notamment de développer les fonctionnalités de ces caméras de manière à les rendre capables de reconnaitre les émotions, ainsi que de détecter et de signaler les tentatives de triche.

Cette nouvelle technologie, qui s’appuie sur la programmation de l’affective dans les appareils électroniques, à travers l’élaboration d’une base de donnée recueillant toutes les grimaces, gestualités et expressions faciales, en vue de reconnaitre et de synthétiser les émotions humaines, permettra d’éradiquer le fléau de la fraude lors des examens, a-t-on noté.

Cette invention, en cours de concrétisation en collaboration avec un groupe de chercheurs étrangers, sera mise à l’œuvre « l’année prochaine », a fait savoir Adjailia, assurant que cette innovation sera la deuxième après le robot Gardenia qu’elle avait construit et doté d’intelligence artificielle pour exécuter plusieurs commandes et manœuvres à partir de la reconnaissance vocale.

Plusieurs communications sur l’intelligence artificielle ont été présentées par des universitaires et chercheurs algériens devant une assistance nombreuse.

Devant se poursuivre jusqu’au jeudi prochain, la 4e édition du salon de l’informatique, organisée à la faculté des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) de l’université Abdelhamid Mehri, a été marquée par l’organisation d’ateliers de formation sur les récentes technologies en informatique, ainsi que des concours sur le meilleur projet doté d’intelligence artificielle, a-t-on relevé.

Pour cette année, une formation en robotique au profit de trente (30) écoliers de l’établissement primaire

« Meziani Cherif » de la ville d’Ali Mendjeli a été programmée au menu des activités de ce salon, a fait savoir le président du comité d’organisation de cette manifestation scientifique, Dr Bouramoul Abdelkrim, précisant que cet atelier consistera à apprendre à ces élèves la manière d’introduire un système électronique pour permettre à des robots de fonctionner.