Internet : Une nouvelle augmentation de débit minimum à 8 Mo avant fin 2021

0
585
Comme toutes les entreprises économiques, le groupe Algérie Télécom a été touché par la pandémie de la Covid-19. Une période que l’opérateur public a pu dépasser.

Invité de l’émission ‘’Visions’’ sur Canal Algérie, Karim Bibi Triki, Président directeur général du Groupe Algérie Télécom est revenu sur cette question, mais également sur la ‘’nécessité aujourd’hui d’améliorer la qualité de service internet’’. « La pandémie du Coronavirus nous a certes impacté notamment lese ressources humaines. Les employés atteints de ce virus n’ont pas pu travailler au rythme habituel », a-t-il déclaré sur la chaîne de télévision. Sur un autre plan, M. Triki évoqué un autre problème auquel le groupe devait y faire face suite à cette crise sanitaire. « Même si nous avions besoin d’équipements en urgence, il n’était pas possible de les avoir dans les délais que nous voulions », a-t-il précisé.

Interrogé sur le choix fait par AT d’augmenter progressivement le débit au lieu d’une augmentation directe, le P-DG d’AT fait savoir qu’il « fallait d’abord sécuriser la disponibilité de l’internet à la qualité souhaité ». « Nous sommes passé de 2 à 8 Mo et nous passerons durant l’année 2021 de 4 à 8 Mo (…) il y a une forte mobilisation pour que cela se passe dans les plus brefs délais », poursuit-il. Selon lui, AT a fait un saut spectaculaire, soit plus de 67% d’augmentation de capacités durant la période de confinement ! Et Algérie Télécom ne compte pas s’arrêter là. « S’il y a possibilité on ira plus loin ! », a-t-il dit.