Huawei / Android : La licence temporaire contestée

0
174
Le constructeur chinois Huawei n’a plus de licence temporaire qui lui donnait la possibilité d’assurer la maintenance de ses anciens mobiles.

Avec cette nouvelle restriction d’Android, Huawei ne pourra plus faire de mises à jour sur certains de ses vieux mobiles. Pour rappel, l’embargo américain contre Huawei en 2019 pour des raisons de « sécurité nationale » a privé le constructeur chinois de smartphones du Google Play Store et des mises à jour Android sur l’ensemble des nouveaux terminaux de la marque. Les anciens téléphones n’étaient pas concernés jusque-là, mais désormais, avec la suppression de cette licence d’exploitation temporaire, ces appareils ne peuvent plus recevoir de mises à jour de la part de Google au besoin.

Les anciens appareils de Huawei, comme le P 30 qui se vend toujours très bien, pourront toujours profiter du Google Play Store, mais Google ne pourra plus assurer de maintenance. Si cette génération passe sous Android 11donc, cela se fera sans les services de Google, remplacés par les HMS (Huawei Mobile Services). « Nous continuons à travailler avec Huawei, conformément à la réglementation gouvernementale pour fournir des mises à jour de sécurité et des mises à jour d’applications et de services Google sur les appareils existants », précisait Google en février, « et nous continuerons de le faire tant que cela sera autorisé ». Désormais, cela n’est plus autorisé.