Nous totalisons 45% du marché Algérien des mobiles

0
18654
En marge de la conférence de lancement du Galaxy S II tenue jeudi 17 novembre dernier à Alger, Raouf Askouri, Responsable des produits GSM chez Samsung Mobile nous a accordé cet entretien dans lequel il revient sur la stratégie de la marque coréenne, mais aussi sur la caravane de vulgarisation des smartphones lancés récemment par Samsung.

-Mobilealgérie.com : Samsung Algérie a procédé aujourd’hui au lancement du Galaxy S II. Quels sont les particularités de ce smartphone et quel a été le bilan de son prédécesseur Galaxy S sur le marché algérien ?

-R. Askouri :
On a vendu pratiquement 30 millions de Samsung Galaxy S et Galaxy S II à travers le monde. Ces chiffres font du Galaxy S, un smartphone à très grand succès et c’est à partir de là que nous sommes en train de surfer sur le succès de ce smartphone pour lancer le Galaxy S II qui est beaucoup plus performant en termes de qualité d’image et de performance de processeur. On a développé beaucoup d’autres aspects du téléphone. Cela fait du Samsung Galaxy S II, un des téléphones les plus puissants, les plus fins et les plus performants du monde.

Samsung a écoulé des milliers d’unités du Galaxy S. C’est un téléphone qui a été bien accueilli par le consommateur algérien. Le secret de ce succès est notamment sa performance. On a beaucoup communiqué sur ce modèle, notamment sur le web et sur les principaux médias pour faire connaitre ce smartphone auprès du consommateur algérien.

– Samsung a lancé il y a près de deux mois une caravane pour vulgariser l’utilisation du smartphone en Algérie. Quel bilan faites-vous de cette opération ?

– Je pourrais vous donner plus de chiffres dans quelques jours parce que nous sommes en train d’analyser la première phase qui vient tout juste de se terminer. Une première étape dans laquelle nous avons ciblé les wilayas de l’Est du pays. On est parti jusqu’à la frontière tunisienne et visité beaucoup de wilayas tels que Sétif, Skikda, Annaba, et bien d’autres. Ce que je peux vous dire c’est qu’on a eu entre 700 à 800 visiteurs/jour.
 
– La concurrence dans le secteur de la téléphonie mobile en Algérie bat son plein ces dernières années, quel part de marché a Samsung Mobile ?

– On est passé leader du marché en début 2010, et là on est en train de maintenir cette part de marché si ce n’est l’augmenter. Après dix mois de l’année 2011, je pourrais vous dire que Samsung est toujours leader avec plus de 45% de parts de marché sur le marché global et non pas sur un segment.

– Et justement comment parvenez-vous à vous distinguer de la concurrence ?

– Tout simplement on ciblant chaque segment. A titre d’exemple sur le segment d’entrée de gamme, on offre le téléphone le moins cher du marché équipé de Torch et de FM Radio, on essaye de voir quel retour a t’il dans le marché. Le consommateur cherche à avoir un téléphone en entrée de gamme et muni de certaines applications.

Aussi, Samsung est leader sur les téléphones à écrans tactiles avec une très riche gamme, dont le prix  vari de 6.000 à 13.000 Da. Concernant les smartphones, on lance un smartphone pour toute catégorie de client et adapté à toutes les bourses. Par exemple pour les petites bourses, nous avons lancés le Galaxy Mini qui coute 15.000 Da et équipé de la dernière technologie Samsung tout en étant doté du système d’exploitation Android… ce qui fait de lui un téléphone très appréciable.

– Peut-on connaitre le prochain téléphone qui sera commercialisé en Algérie ?

– C’est un secret, tout ce que je peux vous dire c’est que la famille du Galaxy ne s’arrêtera pas là.