Le WLL gratuit pour un mois

0
6843
Algérie Télécom casse «un tabou». En effet, c’est pour la première fois en Algérie que l’accès à un service de télécommunication est totalement gratuit. Du 5 juillet au 5 août prochains, l’offre WLL (Wireless Local Loop pour boucle radio local) de l’opérateur historique, qui comprend un appareil totalement intégré (téléphone, modem et antenne) et une ligne, est gratuite. (Par Yazid Benhaïmi)

L’opérateur historique voulait saisir l’occasion de la célébration de la fête de
la liberté (5 Juillet), pour lancer sa propre «fête de la gratuité». Ainsi, le
consommateur n’aura qu’à s’acquitter de sa facture de communications. Là
également une nouvelle offre a été lancée. Il s’agit de l’introduction de la
tarification à la seconde après le palier des 30 premières secondes, facturé à 1
DA HT.

Conséquence directe de cette nouvelle tarification : une baisse d’environ 15% du
montant de la facture.

 

L’objectif d’Algérie Télécom (AT) par le lancement de cette offre
promotionnelle, qui s’inscrit dans la stratégie commerciale de l’opérateur, est
d’impulser une nouvelle dynamique de croissance à son offre WLL, et d’augmenter
ainsi la densité du téléphone fixe par rapport au mobile, afin de préserver ses
parts de marché. Actuellement le parc WLL d’AT est estimé à 300 000 lignes, qui
s’ajoutent au 3 millions de lignes fixes filaires existantes. Selon Ahmed Kehili,
chef de division marketing et gestion de qualité à Algérie Télécom, qui a animé aujourd’hui une conférence de presse à l’hôtel Sofitel, consacrée au lancement de cette
nouvelle offre, 700 000 lignes WLL sont actuellement disponibles et attendent
preneurs. «Nous ambitionnons d’atteindre un million de lignes WLL d’ici fin
2006, à travers la mise en place de nouvelles extensions
», a-t-il souligné.
Et d’ajouter que toutes les dispositions ont été prises pour parer au «rush»
prévisible des consommateurs au niveau des Actels (points de vente d’AT).

 

Algérie Télécom : un des pionniers du WLL dans le monde

Le responsable marketing d’AT insistera sur la qualité du réseau WLL de
l’opérateur «totalement fiable et sécurisé » qui couvre les 48 wilayas,
fonctionnant à l’aide des dernières technologies dans le domaine. «Algérie
Télécom est l’un des premiers opérateurs au monde et en Algérie à lancer le WLL.
Nous offrons un service complet qui inclut voix, fax et data
», mentionne
fièrement l’orateur. Ce dernier indiquera que l’opérateur se penche actuellement
sur la possibilité de supprimer les frais d’abonnement pour le WLL, actuellement
de 300 DA.

 

A travers cette campagne promotionnelle AT a fait sien du principe énoncé par la
charte des Nations Unis : « le droit de communiquer pour tous». «Nous avons
fait un compromis entre les dimensions citoyenne et commerciale d’Algérie
Télécom
», indiquera Ahmed Kehili.

Une «cascade» de nouvelles offres dés le 15 juillet prochain

Décidément l’offensive d’AT n’a apparemment pas de limites. Dés le 15 du mois
prochain une batterie de nouvelles offres et promotions viendra enrichir les
services de l’opérateur. Il s’agit tout d’abord de réductions allant de 20 à 50%
sur les services Wifi et Fawri. Une autre offre WLL en pack avec un accès
Internet à haut débit (entre 100 et 150 kbits/s) à des tarifs réduits. Des
offres destinées à «banaliser le haut débit en Algérie», selon
l’intervenant.

 

Il y a également une offre pour les abonnés professionnelles et les entreprises,
qui vise à davantage consolider la position, déjà très avantageuse d’AT sur ce
segment avec 85% de parts de marché. Des nouveaux services seront également
lancés en faveur des grandes corporations : médecins, enseignants, journalistes,
universitaires…AT met également sur la marché une nouvelle carte de téléphonie
fixe baptisée «Amal» d’un montant de 200 DA, dans le but de permettre aux
consommateurs de mieux maîtriser leur budget. Une carte dictée par la tendance
de consommation du marché, dont une étude effectuée par l’opérateur a démontré
la demande pour les cartes à montant réduit.

 

Le WLL plus économique que le filaire

Algérie Télécom a lancé de grands chantiers de développement de fiabilisation de
son service WLL, à travers toutes régions du pays, en commençant par les grandes
métropoles. «Nous sommes en train de déployer des efforts considérables pour
fiabiliser l’accés Internet via le WLL
», indiquera le responsable d’AT. La
technologie WLL, soutient-il, est moins chère que celle du filaire, puisque,
argumentera-t-il, elle nécessite pas d’investissements dans le câblage. Mais
surtout le WLL permet en des temps très courts de couvrir des zones enclavées.