Neuralink : les autorités américaines interdisent de tester sa puce sur le cerveau des humains

0
191
La société Neuralink du milliardaire américain Elon Musk, avait tenté en 2022 et échoué à obtenir l’autorisation de la part de la FDA (les autorités américaines) pour tester sa puce sur des cerveaux humains. C’est ce qu’annonce en effet, un rapport de Reuters.

La FDA régulateurs de la Food and Drug Administration des États-Unis ont décidemment refusé à la société fondée par Elon Musk Neuralink, de tester des implants cérébraux sur les humaines. La nouvelle de ce rejet provient d’un rapport récent de Reuters, information qui était jusqu’ici publiquement inconnue.

Pour rappel, Neuralink avait déjà présenté une démonstration impressionnante de sa technologie, ou il était possible de voir un singe jouant à Pong par la pensée, ou encore un autre taper sur un clavier virtuel sans le toucher pour demander sa friandise préférée.

Le refus de la FDA, est motivé par sa crainte de voir le “lacet neuronal” qui forme l’implant migrer à travers les tissus mous du cerveau, mais également par le fait que le dispositif, pourrait surchauffer, la batterie implantée pourrait tomber en panne, et le retrait de la puce dans n’importe quelles circonstances de défaillance, de rejet ou d’infection pourrait endommager le cerveau. Des scientifiques ont également déjà alerté sur les dangers de Neuralink pour l’homme.