75ème session du Club de Presse d’Ooredoo : Débat sur l’impact du réchauffement climatique

0
91
Ooredoo a récemment organisé une session de formation instructive pour les journalistes membres de son Club de Presse, centrée sur le thème crucial de "L’Impact du réchauffement climatique". Cette session a été animée par Nazim SINI, enseignant, conférencier, économiste et chef d’entreprise.

La 75ème session de formation s’est tenue ce jeudi 21 décembre 2023 à l’hôtel « The Legacy » à Hydra, Alger. Elle a suscité un vif intérêt parmi les journalistes en raison de la pertinence et de l’importance du sujet traité, à savoir les répercussions du réchauffement climatique.

M. SINI a abordé la question pressante du changement climatique qui affecte désormais toutes les régions du globe. Il a souligné que ces changements se manifestent par une augmentation des températures mondiales moyennes et une intensification des événements météorologiques extrêmes.

Le formateur a souligné l’ampleur des répercussions du changement climatique sur l’environnement, les qualifiant de multiples, significatives et de plus en plus fréquentes. Parmi celles-ci, il a évoqué les incendies, les vagues de chaleur, les épisodes de froid intense, les inondations et les phénomènes météorologiques extrêmes, qui ont un impact dévastateur sur la population mondiale ainsi que sur la biodiversité de la planète.

Evoquant des exemples sur la répercussion du réchauffement climatique sur la société, l’économie et l’environnement, le conférencier a partagé quelques chiffres alarmants concernant des évènements climatiques dans plusieurs pays, survenus durant le mois d’août dernier, et qui ont causé des pertes colossales estimées à 200 Mds $ à travers le monde et entrainé la mort de 18000 personnes et faisant 24 millions de réfugiés climatiques.

L’orateur a précisé que l’émission du gaz à effet de serre qui est considérée comme étant la cause principale du réchauffement climatique, relève principalement de la responsabilité des grandes puissances économiques et industrielles, à leur tête, la Chine, les Etats-Unis, et l’Union Européenne, qui sont à l’origine de l’émission de 80% du CO2 dans le monde.

Abordant le cas de l’Algérie, M. SINI a souligné que le réchauffement climatique a sérieusement impacté notre pays notamment ces dernières années. Il a indiqué que l’Algérie a enregistré des évènements climatiques extrêmes tels que les feux de forêts qui ont touché plusieurs wilayas ainsi que la sécheresse sévère.

Face à cette situation alarmante, le conférencier a insisté sur le rôle de chaque citoyen afin de réduire les risques liés au réchauffement climatique. Ainsi, il préconise d’adopter une réflexion anticipative, ancrée dans une recherche approfondie des facteurs de risques, et a mis l’accent sur la nécessite d’instaurer et de développer un système d’alerte précoce et efficace, en plus du renforcement de la culture de prévention et de préparation contre les catastrophes naturelles.

Avant de clôturer la session de formation, M. SINI a affirmé que la lutte contre le changement climatique ne peut réussir sans l’adhésion de la population avant d’ajouter que l’Algérie dispose des atouts nécessaires pour s’adapter aux crises climatiques. Mais, cette ambition, insiste-t-il, ne pourra se concrétiser sans une meilleure sensibilisation, un meilleur encadrement et l’encouragement d’un investissement massif dans les énergies renouvelables.