Suppression d’emplois en France : Nokia se rétracte !

0
35
Les sit-in organisés à Paris par les employés de NOKIA ont pu influencer la décision de l'équipementier télécoms finlandais. Il a, en effet, réduit l'impact de son plan de supprimer 1.233 emplois en France.

Nokia devra renoncer à près de 250 employés seulement et annonce la création d’un nouveau centre de cyber-sécurité à Lannion (Côtes d’Armor). Cette démarche saluée par le gouvernement français ne semble pas satisfaire pour autant le syndicat de Nokia. « le compte n’y est pas, même si les nouvelles propositions de l’équipementier constituent une avancée », ont-il réagit dans un communiqué.

L’ouverture d’un nouveau centre de cybersécurité à Lannion conduira à la création de 112 nouveaux postes d’ici la fin 2021, dont 97 seraient basés à Lannion, indique l’entreprise. Le second projet consisterait à mettre en œuvre de nouvelles activités autour de la 5G destinées à expérimenter et intégrer les futurs cas d’usage et services de la 5G, ainsi qu’à tester de nouveaux modèles d’affaires.

Rappelons que le 22 juin, Nokia avait annoncé un projet de restructuration en France avec 1.233 suppressions de postes, dont 402 à Lannion. Il s’agissait du quatrième plan social depuis le rachat en 2016 d’Alcatel-Lucent par le groupe finlandais.