Moins de 500 000 transactions réalisées par TPE au 1er trimestre 2021

0
25
À la fin du 1er trimestre, le nombre de terminaux de paiement électronique (TPE) a évolué de près de 30%. Un taux qualifié de faible si l’on compare à la densité du tissu économique national.

Selon un bilan du Groupe d’intérêt économique (GIE) Monétique, obtenu par l’APS, le nombre des TPE a atteint à fin mars dernier 38.144 terminaux, contre 29.469 une année auparavant, soit une hausse de 29,44%. Le bilan du GIE Monétique fait état d’un nombre de 483.801 transactions réalisées par TPE, durant les trois premiers mois de 2021, pour un montant global de 3,165 milliards de dinars.

Même si le parc des TPE a été renforcé par 8.675 nouveaux équipements mis en exploitation, entre mars 2020 et mars 2021, ce chiffre reste insuffisant, au vu du nombre global des commerçants enregistré au niveau du Centre national du registre de commerce (CNRC) qui a atteint fin février dernier 2.145.067 commerçants.

Parmi les raisons qui pourraient expliquer ce taux de pénétration timide, une offre locale limitée en matière d’équipements vu que la capacité de production de l’Entreprise nationale des industries électroniques (ENIE), principal fabricant de TPE en Algérie, ne dépasse pas les 600 unités/jour (300 TPE classiques et 300 smart). Autre cause de la couverture insuffisante de l’Algérie en termes de TPE serait la réticence des commerçants de s’équiper de ce moyen de paiement électronique.