Ministère des finances : inauguration d’un data center

0
135
Dans une initiative visant à centraliser et consolider les ressources informationnelles, le ministre des Finances, Laaziz Faid, a présidé samedi dernier l'inauguration d'un data center à Alger. Ce centre stratégique est destiné à regrouper toutes les données et informations provenant des différentes directions et organismes placés sous la tutelle du ministère.

Localisé au sein même du siège ministériel, cette nouvelle infrastructure a été officiellement présentée en présence de personnalités éminentes, notamment le ministre de la Poste et des Télécommunications, Karim Bibi Triki, la Haut-commissaire à la numérisation avec rang de ministre, Meriem Benmouloud, et le gouverneur de la Banque d’Algérie, Salah-Eddine Taleb. L’événement a également réuni de hauts cadres du ministère, signe de l’importance et de l’impact de cette initiative dans le secteur financier national.

Ce data center regroupera, pour la première fois, les données disponibles au niveau des différentes plateformes numériques relevant des différents services du ministère et des directions générales du secteur, notamment les impôts, les douanes et les domaines.

Intervenant à cette occasion, M. Faid a fait savoir que ce centre de données a été développé au niveau du ministère des Finances par des compétences nationales ayant développé ses différentes applications.

« Réalisé dans un délai n’excédant pas six (06) mois, le centre de données du ministère des Finances s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de numérisation du secteur des Finances », a souligné M. Faid, ajoutant que son inauguration s’inscrit dans un contexte de transformation numérique nécessitant une infrastructure appropriée pour gérer les données « de manière sûre et efficace ».

« Grâce à ce centre, nous pourrons renforcer la sécurité, protéger les données sensibles et améliorer la qualité des services fournis aux citoyens et aux partenaires économiques », a-t-il affirmé.

Ce projet, a-t-il dit, coïncide également avec la mise en œuvre du plan stratégique des systèmes d’information du ministère des Finances pour la période 2024-2028, ainsi que la poursuite de la numérisation des services publics et la réduction des effets de la bureaucratie.

Pour sa part, le ministre de la poste et des télécommunications, Karim Bibi Triki, a évoqué la mission de son département ministériel visant à fournir les infrastructures nécessaires pour le déploiement des technologies de l’information et des communications (TIC) visant à soutenir des projets comme celui de ce data center.

M. Faid a également souligné que l’Algérie a connu, dans ce secteur, un important développement, contribuant à la modernisation des services publics et à l’amélioration de la gouvernance financière du pays, notamment au profit des citoyens et des opérateurs économiques.