Vol de téléphone portable en France : le procès de six stewards algériens impliqués s’ouvre à Rennes

0
66
Le tribunal correctionnel de Rennes (France), va juger une bande de onze personnes, impliquée dans le vol, recel et acheminement de téléphones portables et ceci, via un réseau de Rennes jusqu’en Algérie.

Le parquet de Rennes en France, a ouvert une enquête préliminaire à l’été 2020, après être alerté par une série de vols de téléphones portables, par de jeunes mineurs agissant tard le soir, parfois par ruse et d’autres fois par violence comme l’a indiqué le procureur de la république de Rennes  : « Une enquête préliminaire a été ouverte pour rechercher l’existence d’éventuelles filières de recel permettant d’écouler les biens ainsi dérobés ».

L’enquête du parquet a abouti ainsi au démantèlement d’une filière complète dont les membres « récupéraient les téléphones dérobés afin de les reconditionner et de les acheminer en Algérie, soit par l’intermédiaire de simples voyageurs, de stewards d’une compagnie aérienne, avec la complicité d’un douanier algérien ou encore par envois de colis DHL en cas de suppression des vols pendant la crise sanitaire. » a ainsi expliqué le procureur de la République de Rennes.

Le cerveau de la bande, est un homme de 36 ans jusqu’ici inconnu des services judiciaires. Lors de la perquisition de son domicile, « les enquêteurs ont découvert 19 téléphones portables en cours de reconditionnement, de nombreux chargeurs et câbles de connexion outre des feuilles de comptes. »
Le juge d’instruction a ordonné ensuite le renvoi de 11 personnes, agées de 26 à 43 ans, devant le tribunal correctionnel de Rennes, dont six stewards algériens ayant permis l’envoi des téléphones reconditionnés.  Les prévenus risquent une peine de 10 ans d’emprisonnement.