Usines d’électroménager : Blocage à haut risque !

0
86
Les entreprises Algériennes activant dans le montage de produits électroménagers vivent des moment délicats suite au blocage de l'importation des kits CKD/SKD destinés à cette industrie.

Cette situation inédite dénote du haut degré de bureaucratie qui règne dans certains hauts niveau du Ministère de l’Industrie qui a pour rappel, mis en place une nouvelle commission chargée de produire un nouveau cahier des charges dans le but de remettre de l’ordre dans l’importation des Kits CKD/SKD en partageant équitablement les importations sur les industriels concernés.

Devant la lenteur dans laquelle s’enlise cette nouvelle commission, les opérateurs économiques publics et privés sont confrontés à la pénurie de leurs stocks à l’image d’ENIEM ou autre IRIS qui attendent toujours le renouvellement de leurs agréments pour pouvoir réceptionner de nouveaux kits issus de l’importation. Ces agréments octroient aussi des avantages fiscaux aux opérateurs qui leurs permettent de proposer leurs produits finis aux tarifs actuels du marché.

Cette situation a poussé la direction de l’entreprise publique ENIEM a mettre ses employés en congé forcé alors que 1500 employés chez IRIS risque le même sort d’un moment à l’autre.