Mobilis : Vers une entrée en bourse ?

0
89
Assouplir les conditions d’admission à la Bourse d’Alger est une décision capitale prise, dernièrement par les pouvoir publics.

La démarche du gouvernement Algérien à encourager les entreprises à entrer en bourse  vient sans doute pour aider à faire face à la crise qui frappe l’économie nationale depuis le début de l’épidémie du Covid-19. Une crise financière qui n’épargnera personne. Le président de la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de Bourse (Cosob) annonce d’ailleurs que huit (08) sociétés publiques feront bientôt leur entrée à la bourse.

L’autre objectif est de donner plus de crédibilité au marché financier algérien, a affirmé à l’APS, Abdelhakim Berrah. En 2013, le Conseil des participations de l’Etat avait donné son aval à l’ouverture ou l’augmentation du capital social à travers la Bourse, à plusieurs entreprises dans différents secteurs d’activité (CPA, GICA, CAAR et pour l’opérateur de téléphonie mobile Mobilis. A l’époque, le défi était d’améliorer davantage les performances de Mobilis.

Quelques temps après cette annonce, les nouveaux dirigeants au niveau du groupe Algérie Télécom et de Mobilis sont revenus sur cette décision. Les ministres de la poste et des TIC qui se sont succédés depuis 2013 ont tous confirmé que l’ouverture du Capital de Mobilis n’était pas d’actualité.

Aujourd’hui un nouveau ministre et un nouveau PDG sont respectivement à la tête du ministère des PTIC et de Mobilis, le dossier de l’entrée de Mobilis à la bourse d’Alger sera-t-il à nouveau remis sur la table ? Il faut savoir que le Bourse d’Alger a revu toute sa stratégie pour inciter notamment les entreprises publiques à faire cette démarche et prendre cette décision capitale. Mobilis sera-t-elle séduite ? L’avenir nous le dira.