Huawei : l’ex PDG de Google Eric Schmidt donne les raisons de l’embargo américain

0
51
L’ancien PDG de Google Eric Schmidt explique dans une interview accordée à la chaine BBC, les vraies raisons des sanctions américaines envers Huawei. Pour lui la firme chinoise dispose d’importantes capacités financières et humaines à investir dans la recherche et le développement. L’ex patron affirme également que dans les prochaines années la Chine innovera bien plus que les pays occidentaux.

Comme on le sait, depuis plus d’une année, le fabricant chinois fait face à des sanctions lui interdisant de collaborer avec les entreprises américaines que ça soit en termes de matériels ou de logiciels. Huawei et ses filiales sont d’ailleurs placées dans la liste noire du gouvernement américain.

La raison évoquée par la maison blanche est que Huawei est soupçonnée d’espionnage pour le compte du gouvernement chinois tout en assurant avoir des preuves sur ce qu’il avance, chose que Huawei a toujours nié. Mais le dossier va encore faire parler de lui après l’interview accordée à la BBC par Eric Schmidt ancien PDG de Google.  

Si l’ex patron de Google prend partie pour son gouvernement en annonçant « qu’il ne fait aucun doute que certaines informations ayant transité sur des routeurs de Huawei ont été livrées au gouvernement chinois », c’est d’autres phrases qui feront réagir la chronique.

En effet, pour Eric Schmidt le vrai danger de Huawei est sa capacité à développer des produits de meilleurs qualité que ceux proposés par les entreprises américaines. Pour lui, Huawei ne fait pas que reprendre les technologies des autres mais dispose d’une réelle force d’innovation notamment grâce à une capacité humaine et financière très importantes.

Avec ces déclarations, on comprendra que l’embargo américain imposé est au fait une tactique pour freiner la montée en puissance de Huawei, et donner ainsi une chance aux entreprises américaines de reprendre leur retard. Mais selon l’ex PDG de Google, l’innovation de la Chine dépassera celle de l’occident : « La Chine dominera le monde, qu’elle soit seule ou non. Elle a les ressources, les moyens financiers et la technologie pour y arriver », affirme-t-il.