A quand le développement de l’intelligence artificielle en Algérie ?

0
25
L'Algérie accuse un retard dans le développement du domaine de l’intelligence artificielle (IA). Conscient de cette réalité, un atelier de préparation du projet du plan stratégique national de l’intelligence artificielle 2020-2030, a été organisé à l’Est du pays.

Une fois élaboré, ce projet sera présenté au Gouvernement pour adoption. « Ce volet de la recherche scientifique demeure primordial pour une économie performante… il est temps de se mettre au diapason des avancées technologiques enregistrées dans ce sens », a indiqué le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Tayeb Bouzid. Il a ainsi plaidé à développer l’IA « le plus vite possible » pour une croissance socio-économique « fiable et durable ».

Il  a dans ce sens déclaré que l’Algérie dispose des compétences humaines nécessaires pour le développement de cette discipline qui s’intéresse aux procédés et aux méthodes permettant à une machine de réaliser des tâches relevant de l’intelligence humaine et offrant multiples opportunités pour la résolution des problèmes, la rapidité de prise de décision, l’augmentation de l’efficacité et la réduction des coûts et des délais.

Evoquant l’impact de l’IA dans l’amélioration de la qualité de vie des citoyens et la promotion de la société tout en préservant l’identité et la culture du pays, le ministre a indiqué que son département a tracé un programme de financement dédié à la recherche dans l’IA pour  accompagner les jeunes chercheurs et permettre leur intégration dans le processus du développement et de l’innovation.