''Nos produits sont différents, notre stratégie aussi''

Portrait de admin
Par hamid abbassen Le 10/06/17

Wiko est un nouveau fabriquant de téléphones mobiles. Basée à Marseille, cette nouvelle marque se fait, petit à petit, une place parmi une concurrence féroce et le marché Algérien est l?un des projets à développer à l'international. Dans cet entretien, M. Van De Pas nous explique les raisons du choix du marché Algérien pour l'implantation de la marque et ouvre les portes d'un équipementier qui pourrait étonner plus d'un.
A travers une gamme de téléphones intelligemment conçus, Wiko pense pouvoir proposer au public Algérien des terminaux à la fois simple et intelligents mais surtout répondant à un rapport qualité / prix des plus attractifs du marché.

- Que pouvez-vous nous dire sur la marque Wiko ?

- Wiko est une marque Française de téléphones portables différente des autres labels. Créée en 2011 à Marseille, une ville de 2600 ans d’histoire, multiculturelle où les gens sont très proches et l’esprit de la marque aspire toujours cette histoire de Marseille, faite de recherches de proximité avec les consommateurs. Ceci nous a conduits à communiquer énormément sur internet, Facebook… 

Dans les valeurs de la marque on a choisi d’être différents des autres constructeurs, avec des technologies différentes, proches de l’usage des clients. Nous évitons d’imposer aux utilisateurs des technologies qu’ils n’utilisent jamais.

Notre façon de communiquer est aussi non conventionnelle et différente. A titre d’exemple, lorsqu’on s’affiche dans des événements culturels, musicaux ou autres, on ne se contente pas de faire des sponsorings classiques avec un panneau Wiko, mais on choisit d’être juste à coté de nos clients avec des chapiteaux où on peut échanger, parler directement avec eux et puis ceux qui on plus de ‘’like’’ peuvent gagner quelque chose, on donne des petits cadeaux par exemple ; les petits nettoyeurs d’écrans…pour nous c’est encore une façon de dire qu’on communique différemment.

L’autre aspect de la marque est le design, quand on prend un téléphone Wiko, on sent qu’il est un peu différent des autres mobiles. On se démarque ainsi et on se différencie et c’est comme ça qu’on arrive à un rapport « qualité – prix » extrêmement compétitif vu que notre structure de coût est différente des marques traditionnelles, parce qu’on communique autrement et ça influe directement dans le prix de téléphone, donc on ne fait pas payer des pubs aux consommateurs.

- Les téléphones portables Wiko sont commercialisés en Algérie à travers le distributeur DarKom. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre partenariat ?

- On est présents en Algérie depuis le début de l’année avec comme objectif de bien construire la marque, mais malheureusement ce n’était pas avec la cadence souhaitée comparativement à d’autres pays où nous sommes présents. Je suis arrivé chez Wiko en juin dernier, l’Algérie est mon premier marché sur lequel je me suis directement penché avec l’idée de développer un partenariat avec un professionnel de la téléphonie qui jouit d’une crédibilité impeccable, et surtout nous voulions nouer une relation avec une entreprise qui peut organiser une distribution numérique nationale. Nous avions besoin d’un partenaire qui peut  mettre le produit Wiko dans toutes les wilayas en Algérie et qui pourra travailler dans une logique de commercialisation en appliquant un seul prix de vente publique.

De là, nous avons rencontré DarKom, un distributeur qui dispose de ses propres enseignes, d’un site internet et qui partage notre vision du marché et la manière dont il faut aborder le client. Nous avons des prix très compétitifs et nous voulions avoir un partenaire qui accepte de communiquer les mêmes tarifs, pour nous c’est l’une des clés du succès. Darkom représente le partenaire idéal pour notre marque vue qu’en respectant notre  politique les ventes ne cessent d’augmenter de jour en jour.

Pour preuve de notre bon partenariat, les prix de nos téléphones sont identiques dans l’ensemble des points de ventes ainsi que sur le net,  et j’espère pour l’avenir aussi d’autres partenariats avec les opérateurs à travers notre distributeur.

- Wiko dispose d’une large gamme de téléphones portables. Sur quel segment comptez-vous développer votre présence en Algérie ?

- Notre politique de développement est axée sur deux niveaux. D’abord la façon dont on construit notre gamme qui touche tous les usagers et à toutes les catégories de la population algérienne, ceux qui sont encore orientés voix, qui ne souhaitent pas basculer vers la 3G et internet en général et là on a trois très beau portables pour une utilisation voix, proposés à des prix très compétitifs, je citerai le Lubi 3, Kar3 ou Riff.

Le second niveau concerne le segment des Smartphones avec une gamme qui commence avec des téléphones qui disposent d’écrans à 3,5 pouces tel que le modèle Goa, ce dernier est disponible dans des couleurs très attirantes destiné pour les jeunes et les consommateurs qui ne peuvent pas ce payer un téléphone à plus de 7490 DA, ce dernier tourne de même sous Andriod kit kat, et dispose d’une caméra et d’autres équipements. Ce modèle représente l’entrée de gamme de notre segment Smartphones.

Nous proposons aussi des modèles pour ceux qui veulent des combinés à 5 pouces avec un appareil 8 Mégapixels. Et puis sur le haut de gamme nous avons le Highway, qui est un Octa-core construit par la société Nvidia qui est très connu dans les monde du Gaming, nous disposons d’un partenariat exclusif avec cette société qui a construit l’Octa-core, et dans ce cas là nous avons mis le paquet pour avoir un téléphone full HD, qui profite d’une protection pour l’écran sur les deux cotés, un terminal que je trouve très beau avec des contours en aluminium. Après, pour ceux qui veulent plus de design, on a un Getawey de seulement 7.7 mm d’épaisseur avec un contour en aluminium et cuir à l’arrière.

Avec toute cette gamme, le client a le choix et surtout et ce qui est étonnant c’est qu’on reste en dessous des 35 000 dinars comme base tarifaire. A titre d’exemple, si on prend le Rainbow qui évolue au milieu de notre gamme, il est actuellement numéro 1 des ventes de Smartphones en France depuis le mois de juin, c’est un grand succès. Nous communiquons beaucoup en Algérie sur ce modèle car je crois fortement à son succès. C’est un terminal qui est proposé à seulement 18 000 DA. Et quand on regarde les spécifications techniques du Rainbow, on voit bien qu’il vaut bien 40 000 DA ! Le client comprendra avec le temps que Wiko propose des téléphones à fort rapport qualité-prix, pour une qualité européenne, construit avec des standards de première classe.

Notre point fort reste le fait qu’on dispose de nos propres sites de productions, on gagne en marge ce qui nous permet d’être agressifs en termes de prix mais aussi de garder un œil sur la qualité de nos produits. C’est nos usines, c’est nous qui achetons les composants et on ne fait pas de compromis sur ce point. Dans le cas où le bon composant est en rupture de stock sur les marchés, alors nous arrêtons tout simplement la production pour changer de modèle. Aussi et avant tout nouveau lancement de produits, nos techniciens effectuent une batterie de tests, une pratique que nous appliquons notamment en Algérie ceci afin de s’assurer de disposer de produits finis destinés à la commercialisation.

- La 3G est opérationnelle en Algérie depuis une année. Que propose Wiko pour ses clients qui décident de souscrire à la 3G ?

- Je pense que Wiko a une grande opportunité dans le marché Algérien. Comme les trois opérateurs proposent la 3G, une guerre des prix et une course à l’élargissement du réseau sur le territoire national est engagée. Les opérateurs ont besoin très rapidement de plus d’abonnés car ils ont consentis de gros investissements et ils ont tout intérêt à avoir des appareils 3G déployés et la marque Wiko répond parfaitement aux besoins avec des téléphones de qualité proposés à des prix très concurrentiels.

Je pense que beaucoup d’algériens vont être séduits par l’utilisation des téléphones Wiko sur le réseau 3G et profiter pleinement des téléchargements à haut débit notamment avec l’utilisation de Youtube, Facebook...Pour cela, nous avons des appareils abordables en termes de tarifs par rapport à la concurrence.

Je pense que Wiko est arrivé au bon moment en Algérie, qui connait un boom d’utilisation de Smartphones. Selon nos études, la tendance aujourd’hui est que 3 à 4 sur 10 Algériens préfèrent opter pour un Smartphone, et je pense que d’ici fin 2015 début 2016 les consommateurs vont encore acheter plus de téléphones intelligents. Ce qui encouragerait cette tendance à la hausse en plus de la 3G, ça sera les prix abordables des terminaux qui inciteraient les gens à acquérir des Smartphones vu que l’écart sera très réduit entre l’entrée et le haut de gamme. Aujourd’hui à moins de 8000 DA, il nous est possible d’utiliser un excellent téléphone aux standards européens, contre 40 000 ou 50 000 DA il y a quelques années.

- En matière de service après-vente, comment comptez-vous développer votre présence en Algérie ?

- C’est une bonne question qui me fait revenir un petit peu sur le choix du partenariat avec DarKom. Cette enseigne offre une plateforme de solutions idéales. On trouve dans toutes les grandes villes un ou deux magasins DarKom, c’est notre porte principale pour le service après vente. Le principe est simple, ils commenceront par faire le service de récolte, donc s’il y a un problème sur un téléphone, le client est orienté vers le magasin DarKom pour être pris en charge. Ensuite, les terminaux seront soit remplacés ou envoyés chez Wiko Algérie dans l’atelier principale de la marque à Alger. Nous assurerons cette partie d’activité comme c’est le cas partout où la marque est présente notamment en France.

Par ailleurs, nous disposons d’un centre d’appels déjà opérationnel, une personne de Wiko Algérie vous répondra au téléphone, nous recevons beaucoup d’appels, des interrogations sur la marque, le type de modèles que nous commercialisons, comment télécharger les applications, comment paramétrer le terminal…

La partie service après-vente est très importante pour nous et pour nos clients, des techniciens et des réparateurs travaillent déjà dans notre structure, nous disposons de pièces de rechanges et nous avons notre support téléphonique, l’objectif est de répondre aux demandes de nos clients de la manière la plus professionnelle possible.

- Comptez-vous investir dans le contenu (Applications…) ?

- Pourquoi pas. Mais pour l’instant je dirais qu’on préfère rester concentrés sur l’activité terminaux, on n’a pas l'intention d’aller développer des applications. 

Pourtant, lorsqu’on détecte une application intéressante, nous la partageons sur notre page Facebook, et on invite les clients à la télécharger, le but est de donner un peu plus de connaissance et permettre une meilleure utilisation du Smartphone.

- Après quelques mois de votre arrivée en Algérie, comment voyez-vous le marché de la téléphonie mobile ? 

- Selon ma vision, le marché algérien enregistre une forte croissance, 30% des consommateurs achètent un Smartphone et l’année 2015 connaîtra un boom grâce à une combinaison entre la disponibilité d’une gamme de terminaux très abordables et un service 3G qui est disponible pour les algériens, cela va changer complètement la configuration du marché dans le sens et tout simplement les gens vont passer vers des Smartphones full touch screen.

Pour ce qui est de l’utilisation des systèmes d’exploitation, je pense qu’Android culminera à hauteur de 85 à 90 % de parts de marché, là où les utilisateurs consommeront plus d’applications comme c’est le cas partout dans le monde. Donc avec la combinaison 3G, Smartphones et Android, dans un univers à forte concurrence entre les opérateurs et les équipementiers et la guerre des prix qui fait rage, le secteur des télécoms continuera à croître.

En outre, il est utile de signaler que la faible couverture internet sans fil « Wifi » sur le territoire Algérien favorise la croissance de la 3G, beaucoup de jeunes ont goûté pour la première fois à l’expérience internet à travers le Smartphone, une tendance similaire dans plusieurs pays Africains, et je pense qu’avec l’arrivée dans les années à venir de la 4G LTE, on ira vers plus de démocratisation de l’utilisation de téléphones intelligents et là nous seront prêts, notamment avec notre gamme de terminaux 4G.

SUR LE
MEME SUJET

Nouveaux Produits

Prix:0DA
Prix:34 000DA
Prix:12 600DA
Prix:10 000DA
Prix:36 000DA