Hichem Abdoune, Directeur de la division Mobile chez Samsung Algérie à mobilealgerie.com: Les téléphones portables assemblés en Algérie seront conformes à la qualité Samsung

Par Interviewé par Hamid ABBASSEN Le 31/12/17

En marge du lancement officiel de la première usine de téléphones Samsung en Algérie, M.Hichem Abdoune, Directeur de la division Mobile chez Samsung Algérie a bien voulu répondre à nos questions afin de mettre en lumière la stratégie de l’équipementier asiatique et sa politique commerciale avec les nouveaux mobiles assemblés en Algérie.

En Images

- Les téléphones de marque Samsung seront aujourd'hui assemblés en Algérie. Quel est votre ressenti ?

- Tout d'abord pour moi, c'est une réelle fierté de pouvoir dire aujourd'hui que l'Algérie compte une unité d'assemblage de téléphones Samsung, la deuxième dans le monde lancée avec un partenaire privé.

Sur l'aspect commercial, je dirai qu'on est satisfait du lancement de ce projet car il va pouvoir nous permettre d'offrir aux consommateurs Algériens des produits montés localement avec une qualité Samsung, des téléphones assemblés avec des normes dictées par le constructeur et des processus de fabrication identiques à ceux appliqués dans les autres usines Samsung à travers le monde. 

Donc ce ne sont pas des produits différents, c'est exactement les mêmes téléphones conçus avec les mêmes composants et processus de fabrication sauf qu'ils seront assemblés en Algérie.

- Qu'elles seront les priorités de Samsung pour assurer un bon démarrage de son usine d'assemblage de téléphones en Algérie ?

- Comme tout projet industriel, la priorité c'est d'abord de stabiliser les lignes de montage et de production, et d’arriver à optimiser le processus de production afin d'arriver à monter un nombre d'unités jour en respectant les normes dictées par le constructeur, et en veillant à ce que l'ensemble des équipes qui travaillent sur les chaînes d'assemblages maîtrisent le processus en ayant les bons réflexes pour appliquer les tâches selon les normes de Samsung.

Par la suite, l'objectif sera aussi d'augmenter les capacités de productions afin d'atteindre les 2.5 millions d'unités assemblées en Algérie par an.

Comme vous le savez, nous avons fixé un objectif d'atteindre 1.5 millions d'unités assemblées dans l'usine pour la première année de lancement de l'activité en 2018, pour aller chercher les 2.5 millions d'unités en 2019 et c'est déjà un bon défit que nous avons relevé avec notre partenaire local Timecom.

- Dans tout projet industriel il est toujours question d'un taux d'intégration à atteindre à moyen terme. Il est de combien dans le cas de l'usine de Samsung?

- Notre projet aujourd'hui est basé sur une formule SKD et un taux d'intégration minimum pour commencer. Après, il est utile de signaler que le processus SKD est obligatoire car c'est aussi un processus de formation qui permet aux équipes activant sur la chaîne de montage de pouvoir acquérir l'expertise nécessaire pour passer à une seconde étape qui est le CKD. Le taux d'intégration aujourd'hui n'est pas clairement définit dans le cahier des charges mais pour nous on préfère parler de processus de fabrication, qui est fixé dans le cas de notre usine à une vingtaine d'étapes de fabrication ce qui nous permettra d'aboutir à la fin à un produit fini.

L'unité de montage lancée par notre partenaire "Timecom" est certifiée par un bureau externe à Samsung. En effet, des équipes sont venues ici sur place et ont certifié les formations, le processus qui a été mis en place et les produits qui sortiront de cette unité seront à 100% conforme au même titre que n'importe qu'elle produit sortie d'une usine Samsung à travers le monde.

- Une fois les téléphones Samsung made in bladi sont commercialisés en Algérie, y aura-t-il un impact sur les prix des produits ?

- Nous sommes aujourd'hui sur un marché qui n’enregistre aucune importation de téléphones "finis" destinés à une commercialisation directe, et les terminaux commercialisés proviennent principalement des marques qui détiennent des projets industriels en local, ce qui fait qu'une réelle demande en téléphones mobiles se fait ressentir aujourd'hui, notamment les smartphones de marque Samsung.

Nous constatons aussi qu'un marché parallèle est entrain de se construire, donc l'urgence pour nous c'est d'abord d'offrir des téléphones aux consommateurs, des produits de qualité bénéficiant d'une garantie et d'une prise en charge en terme de services après-vente.

Ce sont là, nos priorités et les prix ne vont pas connaître un grand bouleversement. nos téléphones ne seront ni moins chers ni plus chers d'autant plus que les modèles qui seront assemblés en Algérie sont des téléphones nouveaux récemment lancés et qui n'ont jamais été commercialisés par la marque en Algérie.

SUR LE
MEME SUJET

Nouveaux Produits

Prix:59 900DA
Prix:20 000DA
Prix:31 800DA
Prix:34 000DA