Mobilis et Nedjma dévoilent leurs chiffres

0
4710
Alors que les opérateurs de la téléphonie mobile confirment avoir suspendu toutes les puces non identifiées, des spéculations affirment que certaines SIM non identifiées fonctionnent toujours. D’autres sont allé jusqu’à dire que l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications (Arpt) a accordée une semaine supplémentaire pour les trois opérateurs afin de régler leur situation définitivement. Un sujet sur lequel, l’ARPT ne s’est toujours pas exprimée. (Par Maroua T)

Les trois opérateurs de la téléphonie mobile ont confirmé que l’opération de désactivation des puces anonymes est bel et bien terminée et que toutes les cartes SIM non identifiées ont été résiliées.

Pour M. Mohamed Saleh Daâs, Conseiller auprès du PDG de Mobilis pour les relations avec la presse, « le premier opérateur de la téléphonie mobile a suspendu et définitivement le 10 octobre dernier 1 932 000 lignes soit 21% du parc de mobilis ». À la fin de cette opération, a-t-il ajouté, ATM Mobilis compte aujourd’hui 7.2 millions d’abonnés.

Le responsable de chez Mobilis a également souligné que « l’opération d’identification des puces anonymes est réussie et à présent, ATM Mobilis compte une plate forme fiable avec des abonnés identifiés ». Sur un autre chapitre, les erreurs qui ont pu se produire lors de la résiliation des puces, ont été prises en charge et corrigées a ajouté M.Daas. Sur le plan technique de l’opération, Mobilis à même procédé à la désinstallation de la plate forme des puces qui ont été résiliées, ajoute la même source.

De son coté, M Ramdane Djazairi, directeur des relations publiques auprès de l’opérateur étoilé Nedjma a annoncé que « l’opérateur a déconnecté 43 570 lignes soit 0,86 % ». Avant d’ajouter que « le réseau de Wataniya Télécom Algérie totalise plus de 5 millions d’abonnés, lui procurant 20 % de parts du marché de la téléphonie mobile en Algérie ».